Programme de renforcement des capacités CHM-GBIF

Dans le cadre du projet CESP 2019-010 financé par le GBIF International, douze pays d'Afrique francophone ont été encouragés à migrer le contenu de leur CHM existant vers le nouvel outil Bioland développé par le Secrétariat de la CDB et une formation leur a été proposé afin de les accompagner dans la stabilisation éditoriale de leur CHM sous Bioland.

Ce projet a été mené conjointement, entre juin 2019 et décembre 2020, par le Muséum National d'Histoire Naturelle de Paris et l'Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique. Il a réuni les points focaux nationaux CHM et GBIF de 7 pays participants (Bénin, République Démocratique du Congo, Cameroun, Guinée, Madagascar, Niger et Togo) et de 5 pays associés (Burkina Faso, Burundi, Côte d'Ivoire, Guinée-Bissau et Maroc), lors de deux ateliers. Le premier atelier s'est déroulé en présentiel du 30 septembre au 4 octobre 2019 à Bruxelles et a accueilli une vingtaine de participants. Le second atelier a porté principalement sur l'articulation entre le CHM sous Bioland et le module GBIF développé par l'équipe française, permettant de consulter sur le site CHM les données de la biodiversité du pays concerné hébergées par le portail GBIF. Il s'est tenu en visio-conférence à travers quatre sessions au mois d'octobre 2020, suite à l'annulation de l'atelier en présentiel prévu en mars 2020 à Cotonou au Bénin.

Le Système Mondial d'Information sur la Biodiversité (GBIF) est un consortium international créé en 2001 à l'initiative du comité scientifique de l'OCDE. Sa vocation est de référencer et de donner accès au plus grand nombre possible aux données sur les formes de vie sur Terre. Le GBIF en compte désormais plus d'un milliard librement accessible sur son site (www.gbif.org). En rendant accessible ses données de façon libre et gratuite, il permet aux décideurs, chercheurs et porteurs de projet où qu'ils soient d'avoir une vision précise de l'état présent ou passé de la biodiversité qui les environne et qu'ils étudient. Le réseau GBIF est constitué aujourd'hui de 98 États et organisations participantes à travers le monde et plusieurs milliers de contributeurs (institutions éditrices de données). Des points nodaux nationaux et/ou thématiques existent pour chaque État ou organisation participant au réseau GBIF.

Par la nature de leurs missions, le CHM et le GBIF sont complémentaires. Quand l'un est un outil qui permet de référencer des actions de mise en œuvre des objectifs de la Convention sur la Diversité Biologique, l'autre est un outil de référencement de données de biodiversité très précises qui permettent in fine d'accompagner cette mise en œuvre.
Le projet CESP 2019-10 a eu pour objectif de former les participants à l'utilisation du nouvel outil Bioland et de permettre un rapprochement entre les réseaux CHM nationaux et les responsables nationaux GBIF fournisseurs de données.

 

Date
01 June 2019 - 31 December 2020