This site uses cookies in order to function as expected. By continuing, you are agreeing to our Usage des cookies.
Agree and close

Folder Données sur la France métropolitaine et d'outre mer

La biodiversité en France
 
Aux quatre coins de la planète
 
    La France, par sa positiongéographique en Europe et outremer, possède un patrimoine naturel et culturel d’une très grande richesse :c’est un pays mégadivers*.
 
    Les départements, territoires etcollectivités ultramarins sont présents sous de nombreuses latitudes :Mascareignes, plateau des Guyanes,Caraïbes, Pacifique sud, îles australes et antarctiques, milieu boréal nord américain. En Europe continentale, la France se situe à un carrefour d’influences biogéographiques et couvre 4 des 11 régions biogéographiques (atlantique,alpine, continentale et méditerranéenne).La France est ainsi située dans 5 des 34 points chauds* de la biodiversitéterrestre mondiale reconnus par le WWFet l’UICN et 4 de ces points chauds sont localisés en outre-mer.
 
    L’espace maritime français couvre plus de11 millions de kilomètres carrés :c’est le deuxième plus grand au monde.Tous ces éléments confèrent au pays une forte responsabilité en matièrede biodiversité.
 
Des milieux naturels diversifiés
 
    Cette diversité des territoires et des influences biogéoclimatiques se traduit par une diversité des écosystèmes et des paysages trés divers.
 
    Citer la totalité des types d’écosystèmes présents en France n’est pas possible.Certains sont particulièrement emblématiques, rares ou menacés, et nécessitent une attention particulière :c’est le cas des mangroves, des récifs coralliens, des herbiers marins, des zoneshumides, de certains milieux agropastoraux,des milieux cavernicoles, etc.
 
    Avec 10 % des récifs coralliens mondiaux(4e rang), l’outre-mer français contribuefortement à la biodiversité nationale et mondiale. La surface d’un milieu naturel n’est cependant pas un critère suffisant pour analyser son état écologique ; il est nécessaire de prendre aussi en compte sa répartition, son fonctionnement, sa dynamique et sa capacité à évoluer.
 
    
Un grand nombre d’espèces
 
    Au sein de ces écosystèmes, la France possède une faune et une flore riches et diversifiées, en métropole comme en outre-mer. L’inventaire national du patrimoine naturel recense en métropole plusieurs dizaines de milliers d'espèces végétales et animales . En outre-mer,malgré des connaissances encore très lacunaires, les inventaires témoignentd’une diversité spécifique bien plus grande qu’en métropole. On y trouve, parexemple, 50 fois plus de plantes endémiques.
 
    La biodiversité ultramarine est particulièrement fragile car elle est pour partie insulaire : les populations d’espèces sont souvent petites et isolées,les espèces endémiques, c’est-à-dire n’existant que dans ces îles, sont très nombreuses. Par exemple, la publication récente de la liste rouge des plantes à fleurs et des fougères de l’île de La Réunion a montré que, sur 905 espèces analysées, 49 espèces ont déjà disparu et 275 sont menacées de disparition.
 
Un patrimoine génétique largement inconnu
 
    Le patrimoine génétique des espèces présentes en France est encore mal connu, si l’on excepteles races d’élevage et les variétés cultivées ou plantées, y compris anciennes. Sa diversité est pourtant la condition de l’adaptabilité des espèces dans un contexte environnemental changeant et constitue une composante essentielle de la biodiversité.

    L’ensemble des éléments qui composent la biodiversité sont en interaction les uns avec les autres. Ainsi, si l’un des éléments disparaît, c’est l’ensemble du système qui peut être remis en question. Par exemple, le déclin des populationsd’insectes pollinisateurs peut entraîner le déclin des plantes qu’ils pollinisaient.

Une biodiversité utile pour l'homme

    La biodiversité, qu’elle soit génétique, spécifique, écosystémique et paysagère, animale, végétale oumicrobienne, est un des fondements d’une diversité de cultures en France.

    Les connaissances traditionnelles des populations françaises sont pour partie liées à leurs connaissances de la biodiversité, en métropole comme en outre-mer, de l’alimentation à la médecine, en passant par les vêtements et la construction ou le développementde de  compétences et de pratiques agricoles et d’élevage. En effet, la biodiversité est le support direct ou indirect d’un très grand nombre d’activités humaineset de bénéfices dont nous tirons parti. Les activités agricoles nécessitent parexemple un sol vivant, issu de l’activitéde micro-organismes. Elles s’appuient également sur la diversité des ressources génétiques animales et végétales, qu’il convient non seulement de préserver mais aussi de gérer de manière dynamique pour fournir des variétés adaptées à la diversité des agriculteursde demain.

    L’étude exploratoire pour une évaluation des services rendus par les écosystèmes en France a identifié 43 services écosystémiques parmi trois catégories :les services d’approvisionnement,fruits et légumes cultivés, bois pour la construction ou l’énergie, ressources piscicoles, ressources médicinales, eau potable, etc.;les services de régulation, prévention des avalanches par certaines forêts, régulation des crues des cours d’eau, atténuation des variations climatiques,auxiliaires biologiques des cultures, etc. ; les services culturels et esthétiques, paysages pour les loisirs, valeur culturelle ou spirituelle de certains milieuxnaturels,etc. Un même écosystème fournit des services différents en fonction de la manière dont il est géré: tous les services écosystémiques ne peuvent pasêtre produits en même temps, au même endroit et des compromis doivent être trouvés.

 
Folder Les espèces
Folder Biodiversité en ville
Folder Etat des recherches sur la biodiversité
Folder Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN)
Folder Le Système d'Information sur la Nature et les paysages
Folder Les programmes de sciences participatives
Folder Observatoire National pour la Biodiversité
Folder Portail national d'accés aux données sur la biodiversité (GBIF France)