This site uses cookies in order to function as expected. By continuing, you are agreeing to our Usage des cookies.
Agree and close

Folder Financement de projets pour la biodiversité

Un établissement public L'Agence Française de Développement (AFD) ainsi qu'un fonds public bilatéral,le Fonds Français pour l'Environnement Mondial (FFEM) financent en priorité des projets trans nationaux  concernant la biodiversité. 

L'Agence Française de Développement (AFD) agit depuis soixante-dix ans pour combattre la pauvreté et favoriser le développement dans les pays du Sud et dans l'Outre-mer. Elle met en oeuvre la politique définie par le Gouvernement français.

Présente sur quatre continents, Amérique latine et Caraîbes, Méditerrannée et Moyen Orient, Afrique sub saharienne, Asie, où elle dispose d'un réseau de 70 agences et bureaux de représentation dans le monde, dont 9 dans l'Outre-mer et 1 à Bruxelles, l'AFD finance et accompagne des projets qui améliorent les conditions de vie des populations, soutiennent la croissance économique et protègent la planète : scolarisation, santé maternelle, appui aux agriculteurs et aux petites entreprises, adduction d'eau, préservation de la forêt tropicale, lutte contre le réchauffement climatique.

En 2011, l'AFD a consacré près de 6,9 milliards d?euros au financement d'actions dans les pays en développement et en faveur de l'Outre-mer. Ils contribueront notamment à la scolarisation de 4 millions d'enfants au niveau primaire et de 2 millions au niveau collège, et à l'amélioration de l'approvisionnement en eau potable pour 1,53 million de personnes. Les projets d?efficacité énergétique sur la même année permettront d'économiser près de 3,8 millions de tonnes d?équivalent CO2 par an."

Son  action est guidée par des valeurs et des principes d'actions : efficacité de l'aide, transparence, redevabilité opérationnelle, responsabilité sociale et environnementale, Objectifs du Millénaire pour le développement .Elle finance des projets de développement dans plus de 90 pays. 

L’AFD a amorcé sa stratégie pour la biodiversité par la gestion durable et la protection d’écosystèmes en favorisant les secteurs de la forêt, de la pêche et de l'aquaculture, des aires protégées, intervenant sur des territoires locaux, essentiellement en Afrique, par l’appui aux politiques publiques et renforcement des capacités, et également par l’intégration sectorielle. Cette intégration se développe aujourd’hui et la part des financements dédiés à la biodiversité au sein d’un secteur donné augmente considérablement.

Aux côtés du Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM), fonds public bilatéral dont elle assure la gestion, l’AFD réalise également des opérations pilotes et démonstratives de protection de la biodiversité.

Le Fonds Français pour l'Environnement Mondial (FFEM) est un fonds public bilatéral créé à l'initiative du Gouvernement français, en 1994.

Son secrétariat et sa gestion financière sont confiés à l'Agence Française de Développement. Le FFEM a pour mandat de cofinancer des projets à forte composante environnementale, dans les pays en développement. Ce cofinancement, exclusivement sous forme de dons, est destiné à la mise en oeuvre de projets pilotes qui concilient environnement et développement économique des pays bénéficiaires.

Ses activités se concentrent dans les domaines de la biodiversité, des eaux internationales, du changement climatique, de la dégradation des terres, des polluants organiques persistants ou de la couche d'ozone. Au 31 décembre 2012, 237 projets étaient approuvés pour engagement de fonds, pour un montant de 276 millions d'euros. Les deux tiers sont répartis en Afrique sub-saharienne et en Méditerranée.
Le FFEM a pour mission de :
  • favoriser la préservation de l’environnementmondial dans les pays en développement,
  • promouvoir les innovations,
  • mobiliser des partenariats multi-acteurs.
Le FFEM intervient, sous forme de subvention :
  • en appui à des réalisations concrètes dans les pays bénéficiaires avec une démarche d’apprentissage en testant des approches innovantes ou exemplaires,
  • à la demande de ses cinq partenairesinstitutionnels,
  • en cofinancement minoritaire,
  • en outil additionnel à l’aide extérieure française,comptabilisé en aide publique au développement.
Plus de la moitié de ses projets concernaient la biodiversité en 2010.
Ces projets concernent :
  • la conservation des espèces et des espaces,
  • l’usage traditionnel des ressources naturelles par les populations,
  • la gestion durable des ressources naturelles pour en faire un atout du développement économique et social,
  • les outils innovants de financement de la conservation de la biodiversité.
Pour en savoir plus, consulter la plaquette du FFEM en cliquant ici.

 
URL Partenariat AFD-Conservation international : Protéger les Hotspots de la biodiversité, pour l'humanité et la prospérité